Sommaire

I) Origine

  1. Contexte historique

  2. Maison d’édition : Marvel et DC comic

  3. Support Comic Book

  4. Stan Lee créateur influant dans l’univers des comics

II) Super-héros et leur véritable sens.

    1. Superman, le modèle américain

    2. Capitaine América ou la lutte contre les nazis

    3. Wonder Woman représentante du féminisme

    4. Hulk dénonce la guerre froide

    5. Les super-héros, outils de propagande.

 Conclusion :

           A. Bibliographie

           B.  Annexe ( liste des super-héros )

Introduction

Le héros est un personnage fictif qui a évolué au cours des époques. Il est le reflet de la société où  il né. Nous allons nous centrer sur les héros américains des années 1940 et 1960. Et observer comment la société américaine a influencé sur leur création. En définissant quatre héros tels que  Superman, Capitaine America, Wonder Woman et Hulk qui ont comme origine les BD Marvel et DC Comics, toutefois ces héros  disposent d’une ascendance bien plus ancienne qui sera aussi présentée.

La problématique posée est donc « Les héros ont-ils différents impacte sur la société américaine en 1940-1960. »

Notre démarche est venue de la volonté d’éclaircir et d’approfondir nos connaisances sur les origines de la création des super-héros. Et aussi afin de nous permettre de découvrir leurs sens symbolique dans la societé.

Nous allons définir la notion de héros avant de débuter . Le terme héros  apparaît à l’antiquité, il est issu du mot grec. Il signifie demi-dieu, chef de guerre. On parle alors souvent de « demi-dieu » car c’est une personne a la fois humaine mais aussi disposant des caractéristique divines qui a le plus souvent un lien de parenté avec certaine divinité. C’est alors un personnage surhumain qui se distingue par des capacités exceptionnelles. Il est donc un personnage de la mythologie à qui on attribue des qualités surhumaines et mène seul ses actions, cherche l’immortalité ou la gloire. Le mot est passé en latin puis en français pour perdre peu à peu le sens de guerrier et de demi-dieu. Le héros se distingue par son courage exceptionnel et ses exploits.

Il devient alors le personnage principal dans les films et romans mais le premier super-héros de comics est apparu dans un comic-book lancé par l’éditeur américain Famous Funnies en février 1934.

Les super-héros sont les dieux des états unis, leur mythologie c’est l’incarnation de ce que nous croyons être.

Les Super Heros de DC comics.

Les Super Héros de Marvel.

 

Contexte Historique

La création des héros est ponctuée par trois grandes période historique.

En effet il y a la période d’entre deux guerres ou règnent chômage et misère. Depuis une dizaine d’années, l’Amérique connait une crise économique qui ravage le pays. La Grande Dépression incite le président Franklin Roosevelt à organiser un « New Deal » au sein du pays, le New Deal est un programme qui s’est déroulé entre 1933 et 1938, afin de soutenir les plus pauvres de la population et redynamiser une économie américaine.

Cette période historique a été bouleversée par l’émergence d’idéologie en 1938. Hitler arrive également au pouvoir en Allemagne. En Europe les premières restrictions du chancelier se font sentir. Les juifs commencent a être dénigrés. La nuit de Cristal le 9 novembre 1938 est la première attaque explicite. La « Nuit de Cristal » est le nom donné au violent pogrome qui eut lieu les 9 et 10 novembre 1938, dans toute l’Allemagne et les territoires récemment annexés (Autriche), à l’initiative des dirigeants du parti nazi et des S.A. (sections d’assaut). L’origine du nom de cet évènement est liée au nombre incalculable de vitres brisées des synagogues, magasins, centres communautaires et maisons appartenant à des Juifs qui furent détruits à cette occasion.

Tandis qu’en Europe, les prémices d’un conflit armé entre pays se développent qui fera place à la « Peur Rouge » en Amérique de 1947 à 1953. C’est la crainte généralisée d’une infiltration communiste au sein du gouvernement américain. Le Maccarthysme désigne la politique anti-communiste sous le motif de deffendre la sécurité nationnal. La peur du communisme conduit à imaginer l’existence d’ennemis de l’intérieur qui agiraient pour le compte des soviétiques. Une commission (présidée par le sénateur Joseph McCarthy) traque les soi-disant agents, militants ou sympathisants communistes sur le sol américain.

C’est dans ce contexte tendu que le comic book va naître et conquérir le lectorat, grâce à un nouveau concept : le super-héros.

Date clef pour les comics:

Années 1930

  • février 1934 : sortie de Famous Funnies #1, premier comic-book à être vendu directement au public

  • octobre 1935 : sortie de New Fun Comics #6 (premiers travaux de Jerry Siegel et Joe Shuster, les futurs créateur de Superman), DC Comics

  • juin 1938 : sortie de Action Comics n° 1 (première apparition de Superman), DC Comics

  • mai 1939 : sortie de Detective Comics n° 27 (première apparition de Batman), DC Comics

  • 1939 : sortie de Marvel (Mystery) Comics #1 (première apparition de Human Torch et deSubmariner), chez Timely, futur Marvel Comics

  • fin 1939 : sortie de The Spirit Section (supplément BD que Will Eisner prépare pour le Registre-Tribune Syndicate), comprenant les aventures du Spirit, de Lady Luck et de Mister Mystic.

 

Années 1940

  • janvier 1940 : sortie de Flash Comics #1 (première apparition de Flash et de Hawkman),DC Comics

  • début 1941 : sortie de Captain America Comics #1 (première apparition de Captain America, par Joe Simon et Jack Kirby), chez Timely, futur Marvel Comics

  • décembre 1941 : sortie de All Star Comics #8 (première apparition de Wonder Woman), DC Comics

Années 1960

  • mai 1962 : sortie de Incredible Hulk #1 (première apparition de Hulk), Marvel Comics

Maisons d’édition : Marvel et DC comics

En 1935, il y a 130 agences qui proposent  des bande dessinés  à des millions de lecteur. Fin 1939 plus que sept maisons d’édition publient des magazines. Puis en 1940 elles sont une vingtaines et sortent 150 titres dont la plus part mets en scène des super-héros à l’identité secrète. Chacune des maisons d’édition avaient son propre style et son propre public visé . Nous allons nous concentrés sur les deux célèbres maisons d’éditions de comics book : Marvel et DC Comics.    

Marvel ou la maison des idées :

Le nom « Marvel Comics » est employée depuis les années 30 avec la sortie durelier comic-book. Marvel Comics présente des personnages étranges, moralement ambivalent.  Le premier vrai comic Marvel, est publié en octobre 1939. À cette période  l’éditeur est une partie de l’éditeur Timely Comics.  A la fin de la  seconde guerre mondial  Marvel produit  environ 80 titres par mois. En 1950, l’editeur Timely Comics change de nom pour devenir Atlas Comics et se met à produire des comics de genre horrifiques comme « Journey into Mystery ». En 1953 Stan Lee change totalement les super-héros et les met au gout du jour . Cependant l’editeur Atlas connait quelques problèmes de vente est doit alors fermer. Stan Lee, qui est devenu éditeur grâce a ses nouveaux super-héros reussit à maintenir certains comic book vendeurs, et assisté de personne possédant un talent incomparabledans l’univers du comic-book Jack Kirby et Steve Ditko. Les bases de l’Univers Marvel sont posées.

Logo Marvel.

Logo Marvel.

DC comics ou La distinguée concurrence  :

Le nom de DC comics est tire de leur premier comic-book qui porter le nom de Detective Comic. Detective Comics  est la meilleur maison d’édition. DC Comics est l’une des principales maisons d’édition américaines de bandes dessinées. DC Comics fait partie de la grande entreprise de Time Warner.Elle regroupe essentiellement Warner Bros.Pictures, DC Comics.

Les initales de DC signifient ‘Detective Comics‘. L’entreprise possède plusieurs filiales dont Vertigo dédiée au fantastique et Wildstorm dédiée à la Science-Fiction et aux super-héros modernes. DC Comics été créé par Malcolm Wheeler-Nicholson, un ancien Major de l’armée américaine en 1934.

En 1935 est publié le 1er numéro de New Fun Comicsavec des comics inédits, mais ça ne rencontre guère de succès. Un 2ème comics est ensuite créé, New Comics.

Le 1er numéro est renommé More Fun Comics. L’entreprise est tout de même endettée, elle change de nom en DC Comics en 1938 et un 3ème numéro sort sous le nom de Detective Comics. En juin 1938 apparaît le 1er numéro deAction Comics avec le tout premier super-héros Superman. L’entreprise voit alors ses ventes augmenter.

En 1939, dans le 27ème numéro de Detective Comics, on voit apparaître Batman. La même année, une nouvelle maison d’édition est fondée, All American Comics dirigée par Max Gaines, inventeur du comics book. Ce dernier publie Green Lantern, Flash, et Wonder Woman. En 1941, apparaît Captain America.

Voici l'évolution du logo DC Comics.

Voici l’évolution du logo DC Comics.

Supports des comics

L’histoire de la bande dessinée américaine débute dans les années 1840, grâce au développement de la presse quotidienne , la BD connaît un grand essor.

En effet en 1933, la bande dessinée américaine vas être publier sous forme de comic book inventé par Max Gaines. Le premier format de comic book se nomme Famous Funnies.

Puis en 1938, les super-héros sont alors inventés avec le format de comic book et ont un immense succès. Wonder Woman est inventé par William Moulton Marston pour All American.

En 1940, Capitaine America de Joe Simon et Jack Kirby est inventé, le thème prédominant vas alors être la lutte contre l’Allemagne et le Japon.

Les bande dessinée sont aussi présente sous le format de magazine ( EC Comic qui publie Mad ).

Cette influence capitale des auteurs de Comic Books américains s’est depuis largement démontrée, étendue, tant aux Etats-Unis que dans le reste du monde, à des créateurs appartenant aux disciplines artistiques les plus variées. Au cinéma, des talents aussi reconnus que Steven Spielberg, Tim Burton, George Lucas ou Terry Gilliam, se revendiquent de cette culture, et l’avancée des nouvelles technologies, dans le domaine des effets spéciaux, a mis entre leurs mains les moyens de revisiter le genre et d’écrire une nouvelle page de son histoire.

L’univers des Super héros a su, depuis ses débuts dans les fameux « Comic Books »,  grandir, s’adapter, et séduire plusieurs générations qui ont trouvé là un accès direct au rêve, au merveilleux, à l’imaginaire.

Fédérant des publics d’âges, de conditions sociales ou de niveaux d’éducation radicalement différents, les artistes américains ont su dépasser le cadre du simple divertissement, et créer un monde cohérent, parallèle à notre monde réel, avec ses propres lois, dont l’apparente naïveté ne saurait occulter le regard privilégié qu’il propose sur l’Amérique du XXème siècle. Enfin la dimension internationale de ce phénomène ne saurait être ignorée : les comic books sont traduits dans plus de 25 langues.

Aujourd’hui, au changement de millénaire, les planches des Comics sont devenues plus noires, plus graves, témoignant avec réalisme d’une violence nouvelle. Parallèlement, de nouvelles expériences sont venues élargir le champ de cette création, les artistes introduisant dans leur travail des noir et blanc audacieux ou des techniques empruntées à la peinture. Les maîtres de l’évasion ont désormais pour nom Alex Ross, Frank Miller, Alan Moore, Jim Lee.

Les comic strips désignent depuis la fin du XIXe siècle aux États-Unis des bande dessinées paraissant dans la presse quoitidienne. En semaine, elles se composent d’une seule bande, en noir et blanc (daily strip), tandis qu’elles bénéficient le dimanche d’un espace plus important, en couleur (sunday strip). On distingue en outre les strips racontant des histoires à suivre (continuity strip) et ceux proposant chaque jour un gag indépendant (stop comic ou gag-a-day strip).

Ils sont imprimés sur du papier de mauvaise qualité en pulpe de cellulose (= déchets de textile traité) et fibre de bois d’où leur surnom de pulp magazines et « Woodpulp ». Cette économie sur le papier rendait donc le magazine plus abordable, il était vendu au prix de 10cent. Le magazine fesait 20*30cm et contenait 200pages. 

Officiellement les comics ne transmettent pas d’idéologie ni de propagande , ils sont essentiellement présents pour divertir , amuser et donner plaisir à un public ciblé. Selon certaines critiques américaines, le divertissement rend la transmission d’information (ici d’un idéologie) plus naturelle. Le public n’a pas conscience d’assister à une diffusion de l’idéologie américaine.

 

ComicBooks Support

Différents comics book de l’époque.
Lien de l’image : http://sciencefiction.com/wp-content/uploads/2013/11/ComicBooks.jpg

 

Stan Lee créateur influent dans l’univers des comics

Stan Lee est un jeune juif originaire de New-York, dès son plus jeune âge il est passionner par les comics. Des son plus jeune âge alors qu’il n’était encore mineure il invente Capitaine America. Puis il s’engage dans l’armée pendant la Seconde Guerre Mondiale, il officie dans les services de communication mais continu à dessinner .Enfin il se dédit corps et âme dans l’écriture à la fin de la guerre. Stan Lee fut le premier a inclure au héros des sentiments, des doutes. Il rends ainsi le héros d’autant plus touchant et identifiable au yeux du lecteurs car il ressent les mêmes problèmes sentimentaux que lui.

Enfin au debut des années 1960, il crée de nombreux super-héros comme Hulk, les 4 fantastiques. Spider Man .. Avec tous ses héros qui sont des modèles il devient un des meilleurs auteurs de comic-book. Avec cette notoriété, il fait de Marvel le symbole des comics.

Stan Lee

Stan Lee

Superman, le modèle américain

Ses Origines :

Superman est issus de la mythologie, en effet il a un lien avec Hercule, ils descendent tous les deux de parents illutres et détiennent des pouvoirs surhumains.

Les racines de Superman sont à chercher dans le yiddishland américain de l’entre-deux-guerres. Le Yiddishland est un vaste espace dans lequel les communautés juives d’Europe residés avant le génocide de la Seconde Guerre Mondiale. Cet espace s’intitule ainsi par l’utilisation du yiddish comme langue principale.

Superman dans l’univers DC comics :

Il apparaît en juin 1938, dans le magazine Action Comics #1, publié par DC comics (pour 10 cents) 

Action Comics n1 – 1938 superman
Sur cette couverture la puissance de Superman est représentée afin d’attirer les lecteurs.

Des revues satiriques émergent un renouveau de la bande dessinée qui permet en 1930, à Joe Shuster et Jerry Siegel, deux jeunes juifs de créer Superman. La seconde guerre mondiale contribuera grandement à la popularité de ce personnage, qui combat les ennemis des Etats-Unis.

Superman porte en lui un emblème politique: celui du peuple juif opprimé qui voit le nazisme submerger l’Europe.

En effet, Superman en partant de sa planète natale ou tous les habitants vont mourir, arrive en exile sur la Terre et précisément aux Etats-Unis . Cela fait penser à l’émigration des juifs d’Europe vers l’Amérique cherchant un future meilleur. De plus, l’envoi du bébé dans un vaisseau spatiale est semblable au mythe de Moïse (il est a la base le sauveur des juifs) . Superman est la représentation d’un monde meilleur, ou la crise économique et au cœur de cette période trouble. Il transmet toutes les principales idéologies américaines comme la bonté et l’altruisme. Il endosse également le costume de l’Américain moyen (Clark Kent).

Dans le premier tome des aventures de Superman, il sauve une femme injustement condamnée à mort , il se bat avec un homme qui maltraite sa femme, il déjoue un complot entre un sénateur et un trafiquant d’arme. Cet aversion envers le crime proviens de son créature Jerry Siegel qui durant son enfance a perdu son père lors d’un cambriolage. Les meurtriers n’ont jamais été arrêté. Superman est ainsi un redresseur de torts.

Superman est donc un personnage qui suscite de l’intérêt pour les lecteurs par ses deux personnalités, celle de Clark Kent qui symbolise l’Américain moyen, et celle du héros qui se bat pour ses convictions qui sont : la justice et la tolérance.

Capitaine America ou la lutte contre le nazisme

Ses Origines :

Capitaine America a des origines mythologiques. En effet sur son casque il possède des ailes qui sont une allusion au Dieu Hermès. Celui ci symbolise la rapidité , c’est le messager des dieux de l’Olympe. Il est également inspiré de l’Oncle Sam qui est une figure de propagande pour l’armée américaine ,ce personnage porte les couleurs du drapeau américain tout comme Capitaine América qui les portes sur son costume de super-héros.

Oncle Sam

Affiche de propagande militaire peint par James Montgomery Flagg pendant la Première Guerre mondiale.

Capitaine America dans l’univers Marvel :

Captain America nait en décembre 1940 du pinceau de Jack Kirby et de l’imagination de Joe Simon, dessinateur et scénariste pour la Timely Comics. Il apparaît en plein milieu de la seconde guerre mondiale (1939-1945), il va donc participer à l’effort de guerre en montrant en quelques sortes le chemin que doivent suivre les soldats et les populations.

Steve Rogers, du fait de sa faiblesse physique, ne peut s’enrôler dans l’armée américaine en 1941. Il participe alors à une expérience médicale qui le transforme en super-soldat: Captain America. Il sert alors à faire circuler la propagande américaine parmi les soldats (d’où son nom). Il n’a pas de super pouvoirs mais dispose désormais d’un corps de surhomme : force et agilité décuplée, il est insensible à la fatigue, aux poisons, aux maladies. Il ne possède comme arme qu’un bouclier indestructible qui absorbe les impacts de n’importe quel choc reçu. Ses couleurs rappellent le drapeau Américain et son bouclier symbolise les États-Unis défenseurs du monde. Capitain America défend les valeurs américaines, et lutte alors contre les ennemis nazis. Il est le super-soldat, auquel les hommes peuvent plus facilement s’identifier, remporte un réel et durable succès populaire. Captain America symbolise le combat de l’Amérique contre les forces du mal (a l’époque les nazis ).L’ennemi de capitain est un savant fou faisant une allusion à Hitler. Jusqu’en 1941 Captain America et son acolyte luttent contre les saboteurs et les sympathisant nazi de l’intérieur

Capitaine America, Nazi

C’est la 1ère de couverture de Capitaine America où on le voit frapper Hitler.
Il représente le lien entre la guerre et le lecteur.

Également Capitaine América représente la volonté d’aller jusqu’au bout de ses convictions pour sa patrie à travers sa propre aventure. Ce héros de comics est une représentation du patriotisme.

Image

Wonder Woman représentante du féministe

 Ses origines :

Dans un bloc d’argile, la reine Hippolyte des Amazones sculpte la statue d’un enfant, suppliant Aphrodite, la déesse de l’amour, de lui donner vie. Aphrodite exauce son vœu. La statue devient une petite fille qu’Hippolyte va dénommer Diana et considérer comme son enfant. Considérée comme la plus puissante guerrière des Amazones, Diana a été choisie pour être l’ambassadrice des Amazones dans le monde des hommes. Au fil du temps, Diana va gagner sa place de super-héroïne, sous le nom de Wonder Woman. Elle possède une force ainsi qu’une rapidité surhumaines

Wonder-woman-volume-1

Première apparition de Wonder Woman ( 1941)

Wonder Woman dans l’univers DC Comics :

Elle est une héroïne de l’éditeur DC Comics.  Wonder Woman est apparue pour la première fois dans le comic book All Star Comics numéro 8 publié en 1941 aux Etats-Unis. L’auteur était très progressiste pour l’époque en essayant d’égaliser la place homme-femme. Wonder Woman est alors l’égal en puissance de Superman et l’égal en intelligence de Batman, les deux héros référence au tournant des années 40. Avec Superman et Batman, elle fonde la Ligue de Justice et représente ensemble un exemple d’héroïsme pour tous les héros de l’Univers DC.

Wonder Woman son véritable sens, En effet, elle est lancée dans les comic shops en 1941, au moment où les femmes vont devoir assumer le travail des hommes partis à la seconde guerre mondiale.

Également lorsqu’on regarde Wonder woman on voit directement le drapeau américain, c’est donc un personnage patriote.

Wonder Woman est comme un modèle pour les femmes. Elle leur prouve qu’elles sont égales aux hommes. William Moulton Marston sait que par les comic books,qui est le loisir principal des enfants dans les années 30 et 40. C’est une façon d’influencer les générations futures.
Wonder Woman est alors crée pour plaire à tous les publics tout en amenant la pensée de l’égalité des sexes et ainsi faire changer les mœurs. Elle est jolie et combat les mêmes types d’ennemis que Superman, ce qui permet de plaire à la la population masculine adolescente et adulte. Elle est forte et peut tout faire en toute indépendance et ainsi plaire au public féminin adulte , car ce public-là prend conscience lors de l’effort de guerre qu’il peut en faire autant que les hommes, tout comme Wonder Woman.
Enfin, le premier numéro est composé de manière à plaire aux petites filles , public peu enclin à lire de manière ouverte des comic books, parce qu’elles ne pouvaient pas trouver une héroïne à qui s’identifier. 

Wonder Woman volume 1

Sur cette couverture , la super héroïne est au centre de l’image, dans la bouche du dinosaure. Elle aide une jeunne fille en danger et constitue donc le modèle à suivre. La super force de Wonder Woman est mise en valeur par le fait qu’elle maintient la bouche ouverte du dinosaure. Elle n’hésite pas à se mettre en danger pour aider ses compatriotes.

Dans les comics, les rôles féminins n’étaient jamais important : petite amie du super-héros qui sont toujours en danger. Jusqu’à l’apparition de Wonder Woman. On a donc une héroïne qui tient tête aux hommes. Toute cette caractéristique de Wonder Woman est issue de l’influence de William Moulton Marston.
L’auteur baignait dans une atmosphère en avance sur son temps, dans un cercle famillial et professionnel où la femme est l’égal de l’homme, où la femme est capable de faire les mêmes choses que l’homme.

Mais l’autre grande force qui a permit à Wonder Woman de durer, c’est son inscription dans les mythes antiques, et plus particulièrement greco-romain. 

Elle est un personnage lié à son créateur, William Moulton Marston. Celui-ci venait d’une famille à l’éducation plutôt élevée. Mais il a été un des créateurs du détecteur de mensonge. Et cela n’est pas un hasard puisque Wonder Woman sera un des principales défenseurs de la vérité, notamment avec son lasso doré qui est capable de faire avouer la vérité à n’importe qui.

Cependant en 1942 ,Wonder Woman figure sur la liste des livres censurés par l’organisation national de l’église Catholique pour littérature indécente du aux aspects fétichistes dans les 1er comics de Wonder Woman.

Wonder Woman a été crée pour promouvoir les idéaux de la démocratie et apprendre aux enfants à combattre les forces de la tyrannie .

Hulk dénonce la guerre froide

Son Histoire :

Le docteur Robert Bruce Banner mène des expériences sur les rayons gammas mais, pour sauver un jeune imprudent, Rick Jones, il s’expose aux fortes radiations qu’il a lui-même créées. Et voilà, Hulk est né car les rayons gammas modifient le comportement du scientifique qui, la nuit venue se transforme en un affreux monstre. Le problème c’est que Robert Banner ne contrôle pas ces changements brutaux et ses actes lorsque sa circulation sanguine s’intensifie sa colère et ses angoisses prennent le dessus il devient Hulk. Alors le géant vert n’est pas tout de suite un justicier mais avant tout une créature qui doit contrôler ses pulsions. Le géant vert est surnomé Hulk par un garde, ce mot signifie mastodon qui est du a son immense corpulence.

Première page de Comics Book « The Incredible Hulk « 

Hulk dans l’univers Marvel :

Hulk est un personnage appartenant à Marvel, il fut créé au début des années 1960 par le scenariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby. Il fait partis des héros de « monster comics ». En effet les monster comics sont des récits à chute contenant des monstres ou des extraterrestres parfois robot parfois démons dont le dessinateur Jack Kirby était un specialiste. Hulk est une adaptation nouvelle de Dr Jekyll et Mr Hyde avec un caractère physique issu de Frankeinstein.

La première apparition d’Hulk est dans un comic-book de mai 1962 « The Incredible Hulk ». Il est publié de couleur grise mais devant le résultat médiocre de l’impression les auteurs décident de le publier en vert. Le vert car c’est une couleur facile à produire mais aussi car aucun héros n’étais vert à l’époque.

Au delà de cette créature incontrôlable, Marvel veut faire réagir les lecteurs. A l’epoque, les Américains et les Soviétiques étaient dans une infernal course à l’armement et devellopaient des armes de destruction massive et des dispositifs nucléaires.Les attentas d’Hiroshima et Nagasaki sont encore proches et il règne un climat étrange sur le monde. Stan Lee semble être clairement anti-nucléaire et surtout anti-militariste.

hulk blog

The Incredible Hulk ( 1970)

Analyse de couverture, « The incredible Hulk » (1970) :

Sur cette image, nous observons le super-héros Hulk, en train d’être poursuivi par une machine contrôlée par un petit homme vert à l’air diabolique.

Au premier plan, Hulk occupe toute la place, ce qui montre l’énormité du monstre. Les gros plans du pied et du poing serré nous donnent l’impression qu’il va sortir du dessin et révèle la disproportion de son corps. Le grand poing représente sa force surhumaine.
Hulk a un rictus de souffrance sur le visage, il est dans une position d’infériorité.
En arrière-plan,il y a un petit homme vert au volant d’une machine. Il poursuit Hulk et le bombarde de lasers ce qui peut être considéré comme une allusion à la guerre froide et au marché nucléaire.

On est au sein de la guerre froide, en pleine course à l’espace qui oppose l’Union Soviétique aux Américains, on peut éventuellement déduire que le petit homme vert à la machine représente l’URSS et Hulk représente les États-Unis. Avec cette image, l’ennemi est diabolisé, le héros victimisé.